La Métamorphose - Die Verwandlung

Création Franco-Néelandaise 2019- Jeune et tout public à partir de 8 ans- 50 minutes

Danse

Marionnette 

Théâtre de matière

MISE EN SCÈNE: Sophie Mayeux
CRÉÉ EN COLLABORATION AVEC ET INTERPRÉTÉ PAR: Léo Lequeuche, Simon Caillaud & Hellen Boyko

PLASTICIENNE: Cecilia Borettaz
CRÉATION SONORE: Kaspar Fohres et Armando Balice
CRÉATION LUMIÈRE: Rob Daanen
CONSEILS DRAMATURGIQUES: Eve Hopkins et Rachel Mateis

PRODUCTION & DIFFUSION: Suzy Gournay

 

COPRODUCTION
Maison de production De Nieuwe Oost-Arnhem

Dispositif Création en Cours par les Ateliers Médicis

SOUTIEN FINANCIER
La DRAC Hauts-de-France/ L’Institut Français des Pays-Bas/ La Spedidam/ Mission Locale de Lille / CRIJ Hauts-de-France

ACCUEIL EN RÉSIDENCE
Le Tas de Sable- Ches Panses Vertes à Amiens
Le Vivat, scène conventionnée Théâtre et Danse d’Armentières Dansmakers Amsterdam (NL)
Het Huis Utrecht (NL)
Université ArtEZ Arnhem (NL)
Theater aan de Rijn Arnhem (NL)
Théâtre la Ruche de l’université d’Artois
La ville de Tournefeuille
Théâtre de L’Oiseau-Mouche à Roubaix

PRODUCTION
Compagnie Infra & De Nieuwe Oost

Le vivant. Quelle(s) forme(s) a-t-il ?

Dans l'éclat doré de la matière, un cosmos.

Un monde imaginaire où les créatures se forment, se meuvent, se transforment.

La Métamorphose - Die Verwandlung - nous emporte dans un univers improbable où le mouvement et la transformation subliment la vie et incarnent une nouvelle esthétique possible.

Ce poème visuel, marionnettique et chorégraphique cherche en nous un autre regard sur l'extrême richesse et la plasticité des formes du vivant.

 

Dans ce spectacle, la chorégraphe Sophie Mayeux lève des carcans, récuse les canons esthétiques : non, il n’y a pas de corps idéal, de corps parfait, de corps uniforme. Au contraire, le vivant n’est pas figé, il est en perpétuelle transformation et sa beauté réside dans ses mues progressives, dans l'émergence de nouvelles formes de vie. Sophie Mayeux interroge cette nouvelle esthétique possible par la disparition des corps sur scènes et la modulation de la matière. De ce poème chorégraphique émanent des images originales et fascinantes, donnant à voir le processus créateur de la vie. Le mouvement des danseurs en déploie alors les paysages oniriques.

Theaterkrant

« De l’apparition de la vie sur terre aux êtres du futur qui découvrent des traces de l’espèce humaine, les moments choisis par Sophie Mayeux sont magnifiquement représentés »

Teaser:

Captation du spectacle disponible sur demande à compagnie.infra@gmail.com

  • Facebook
  • Instagram
  • Noir Vimeo Icône